Téléphone
Conseil général du Morbihan API Restauration Ecole directe Esidoc

Bravo !

Le mercredi 15 mai, quatre élèves du niveau de 3ème (représentant leurs 19 camarades)  et leurs deux enseignants Mme Bonno et M. Tréhorel-Bériou ont été reçus à la préfecture de Vannes pour la remise des prix du Concours National de la Résistance et de la Déportation.

Après l'hommage rendu aux Résistants  Déportés au Plateau de la Garenne, les élèves ont visité le centre de secours principal de Vannes. Puis ils ont pris leur déjeuner au Cercle Rossignol du 3ème RIMA de Vannes avant de se retrouver à la Préfecture de Vannes pour la remise des prix du Concours en présence des personnalités départementales.

Pour tous, ce concours restera une expérience inoubliable qui leur a permis de découvrir un pan de notre Histoire et les a mené sur les traces d'un déporté (avec un séjour en Pologne suivi d'une exposition photos à la médiathèque de Josselin).

 

Rencontre avec une fille de déporté

C’est avec beaucoup d’attention et d’émotion que les élèves de 3ème du collège préparant le Concours National de la Résistance et de la Déportation ont accueilli le jeudi 24 Janvier Mme Armelle Querbouët. Durant 2 heures, Mme Querbouët leur a raconté l’histoire de son père, Gabriel Querbouët, déporté à Mauthausen suite à la rafle de Guilliers du 20 Janvier 1944. Cette répression a eu lieu suite à l’assassinat d’un soldat allemand, 500 hommes seront alors raflés sur les communes de Guilliers, Mohon, Evriguet, Mauron, Loyat et Guilliers. 49 d’entre eux seront déportés.

Retraçant le parcours de « mon père et ses copains » à travers les quelques courriers recueillis sur les voies ferrées, et adressés depuis le camp d’internement de Compiègne puis le camp de concentration de Mauthausen en Autriche, les documents d’archives (…), Mme Querbouët a donné vie à l’Histoire. Les conditions de transport, d’internement dans les différents camps sont alors expliquées aux élèves. « Mon père perd son identité en entrant à Mauthausen le 25 mars 1944 et ne sera plus que le numéro de matricule 60477. Il sera affecté au kommando de Wiener-Neudorf, participera aux marches de la mort, et décédera le 31 mai 1945, quelques jours après la libération du camp par les Américains ».

Cette rencontre marquera certainement pour longtemps les élèves. Mme Querbouët « a passé sa vie à connaître l’histoire de son père qu’elle n’a jamais connu. » Pour Laura, élève de 3ème, « elle nous a transmis un témoignage que nous devons nous aussi, faire passer à nos enfants. Pour ne pas oublier et que jamais cela ne se reproduise ». Elouan parle lui « d’une rencontre très riche et émouvante » et « cela s’est déroulé si près de chez nous ! » Un goûter préparé par les élèves a clôturé cet après-midi riche en émotions.

Un grand merci à Mme Querbouët de nous avoir transmis son histoire.

Les élèves de 3ème, jeunes historiens en herbe

Dans le cadre de leur participation au Concours National de la Résistance et de la Déportation, un groupe de 25 élèves du niveau 3ème se réunit chaque lundi midi et certains mercredis après-midi. Après avoir étudié les termes du sujet à savoir, « Répressions et déportations en France et en Europe ; 1939-1945 ; espaces et histoire », ils se sont mis activement au travail.

Tels les historiens, les élèves se retrouvent  comme chercheurs analysant les traces du passé. Ils recherchent les informations sur le sujet, fouillent dans les documents d’archives, les journaux, les correspondances privées (…) et bien sûr vérifient l’authenticité de leurs sources.

Des futures vocations naîtront peut-être mais en attendant la bonne humeur est toujours de rigueur.

Mme Bonno et M. Tréhorel-Bériou

 

Les élèves de 3ème à la journée de commémoration de l’Appel du 18 juin 1940

Le lundi 18 juin, les élèves de 3ème ont participé à la commémoration de l’appel du général De Gaulle en 1940. Ils se sont rendus pour la cérémonie officielle à la place du 18 juin avec la présence des portes drapeaux des anciens combattants. Lucie Brique, élève de 3ème, a lu un texte émouvant sur l’ancien siège de la Gestapo de Josselin, rue St Jacques où une plaque commémorative a été dévoilée « Ici en juillet et août 1944 furent torturés par la Gestapo des Braves Résistants ». Les élèves ont ensuite entonné la Marseillaise. Cette implication de jeunes collégiens dans ce devoir de mémoire participe à leur formation citoyenne.

Mme Bonno

Les élèves de 3ème à la rencontre d’un résistant

Le mardi 12 Juin, les élèves de 3ème se sont rendus au centre culturel de Josselin pour rencontrer Mr Denis Guéhenneux, 95 ans, résistant Josselinais durant la seconde guerre mondiale. Il leur a livré un témoignage très détaillé de son engagement pendant cette période, plus particulièrement  lors de la libération du territoire à l’été 1944. Le récit de ses faits de résistance , notamment, lorsqu’il a caché  un résistant chez lui ou transporter de l’essence pour approvisionner le maquis de St Marcel a impressionné les élèves. Ce témoignage a été un moment d’échange fort et émouvant que les élèves n’oublieront pas.

Mme Bonno